Elections legislatives - Les resultats en temps reel

Législatives: “la main tendue” de Laure de la Raudière (LR) vers Macron en Eure-et-Loir

Une vingtaine de parlementaires et présidents ou vice-président de région LR et UDI viennent d’annoncer qu’ils acceptent “la main tendue par la Président de la République”, après la nomination d’un Juppéiste, Edouard Philippe à Matignon. Parmi les députés signataires un seul nom de la région Centre-Val de Loire, celui de Laure de la Raudière.

Harold Huwart et Laure de la Raudière

La députée de la troisième circonscription d’Eure-et-Loir (le Perche), vice-présidente du département, qui n’a pas fait acte de candidature chez les Macronistes, espère ne pas avoir de candidat estampillé La République En Marche face à elle aux législatives.

Laure de la Raudière et Bruno Le maire.

“Plutôt que les anathèmes, les caricatures, les exclusions, nous demandons solennellement à notre famille politique d’être à la hauteur de la situation de notre pays et de l’attente des Français…”,  estiment ces élus parmi les quels des Sarkozystes comme Gérald Darmarin, maire LR de Tourcoing, des juppéistes comme Thierry Solère l’ancien porte-parole de François Fillon, Fabienne Keller sénatrice du Bas-Rhin, Dominique Bussereau, Arnaud Robinet qui  pourrait devenir ministre, Et des anciens partisans de Bruno Le Maire à la primaire comme Laure de la Raudière. 

Pour sa part Alain Juppé a déclaré qu’il continue de soutenir les candidats de son camp aux législatives.

Harold Huwart

Co-rapporteur d’une mission parlementaire sur le « développement de l’économie numérique», avec Corinne Erhel (PS) décédée récemment lors d’un meeting, la députée d’Eure-et-Loir est en concurrence sur cette circonscription, laissé libre par la République en Marche, avec Harold Huwart qui, avec la fédération d’Eure-et-Loir du PRG a pris très tôt parti pour Emmanuel Macron, mais n’a pas pour l’instant été investi par l’équipe de la République En Marche.

Entre Laure de la Raudière qui n’a jamais été vraiment très à gauche et Harold Huwart, qui est estampillé vice-président du conseil régional du Centre-Val de Loire, le match passera déjà par une investiture (ou pas) “majorité présidentielle” dès mercredi.

Les signataires

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Monsieur Huward a juste un problème de mémoire il existe un accord national PS -Prg de soutien réciproque et sa candidature en résulte . il est le candidat de cet accord pas de la République en marche .Mr Huward qui voulait tant le respect de l’accord PS-PRG pour les sénatoriales est maintenant prêt à demander l’inverse .La République en marche ferait bien de veiller à ce que la transparence annoncée s’applique ici comme ailleurs comme la moralisation de la vie publique valeurs auxquelles nous sommes attachés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail