Des élus locaux de droite lancent la “France audacieuse”

Article mis à jour le 11/10/2017 à 9h17.

Une douzaine de maires de droite ont lancé mardi 10 octobre le mouvement “La France audacieuse”. On y trouve notamment Christian Estrosi, maire de Nice, et dans la région Centre-Val de Loire, le maire d’Orléans Olivier Carré et le maire de Châteauroux Gil Avérous.

Le maire d’Orléans Olivier Carré, donne les résultat. @ Marie Line Bonneau

Un comité fondateur d’une cinquantaine d’élus se réunit régulièrement, “qui illustre la France dans sa diversité” indiquait au Figaro le 12 septembre dernier Christian Estrosi. Un fonctionnement “collégial” (sic) où “chacun sera libre d’apporter sa contribution (…) tout en gardant une appartenance à leur formation politique. La porte sera ouverte à tous ceux qui se reconnaîtront dans notre démarche”.

Parmi ces élus de la “France audacieuse” donc, le maire d’Orléans Olivier Carré. Pourquoi intégrer ce groupe, lui qui a quitté L.R. afin de se “recentrer sur mon territoire”, et qui fut même un temps cette année 2017 si particulière à bien des égards, tenté par la “macronnie” ? “J’en suis même un des cofondateurs”, explique-t-il à Magcentre mardi 10 octobre en fin de journée. “La question c’est de dire que nous sommes un certain nombre à ne pas nous reconnaître dans les partis” (certains dont Christian Estrosi ont semblé jusque récemment parfaitement s’en accommoder, Ndlr). “Ce que nous faisons dans nos territoires, c’est porter des politiques et des valeurs. Autrefois, les députés-maires ou les sénateurs-maires portaient cela. Nous avons créé ce collectif pour aller de l’avant, et affronter un certain nombre de défis”.

Christian Estrosi.

Et faire des propositions, un peu comme les motions de gauche, de feu le PS, désormais en état végétatif ? “Oui et non”, poursuit-il. Par exemple, le gouvernement nous dit qu’il faut baisser les dépenses publiques, la question c’est comment faire ?”. Serait-ce aussi un collectif pour enfoncer le clou des Régions de France, qui se sont insurgées récemment – à Orléans, justement – contre les baisses de dotations de l’État ? “La question n’est pas le déficit public mais la dépense publique. L’État, qui peut lui rendre des budgets en déficit, pourrait avoir une sorte de malus, et les collectivités – qui elles sont dans l’obligation de présenter des budgets à l’équilibre – pourraient avoir une sorte de bonus, surtout pour celles qui investissent”. Un exemple, encore : “Sur les TAP (temps d’accueil périscolaires), le gouvernement nous dit : désormais c’est optionnel, organisez-vous. Et bien on consulte les élus locaux, et nous ferons des propositions”.

Toute la question est désormais de savoir s’ils seront entendus, ce qui n’est pas simple au pays d’Emmanuel Macron qui semble atteint, depuis qu’il est entré au 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré, de la surdité des Présidents de la République… “Nous faisons le pari que oui. On assume nos responsabilités”. Des “constructifs” qui ne disent pas leurs noms ? “On essaie d’être positifs, surtout. On va essayer de dialoguer avec les constructifs”. Tout est question de nuance, Monsieur Poquelin. À suivre, donc…

F.Sabourin.

 Gil Avérous, maire de Châteauroux :

Magcentre : Il y a le mouvement « Libres ! » de Valérie Pécresse, « Les Populaires » de votre ami Guillaume Peltier. Maintenant il y a « La France audacieuse ». Pourquoi avoir rejoint ce mouvement et pas les autres ?

Gil Avérous : Je suis aussi aux Populaires. La France audacieuse est un collectif qui porte la voix de maires de droite et du centre-droit, dans un paysage politique où il n’y a plus de cumul des mandats possible (député-maire et sénateur-maire notamment, Ndlr). Ce n’est pas une structure au sein des Républicains, il n’y a pas de liens directs, d’ailleurs je ne suis même pas sûr que les encartés L.R. soient majoritaires.

Magcentre : Pour ne parler que de la droite, ça n’est pas vraiment une tradition ces courants, « motions ». D’ailleurs en 2012, lors du duel Coppé – Fillon pour la présidence de l’UMP, J-F. Coppé avait demandé de voter des « motions », on a vu le résultat…

Gil Avérous : Nous avons vocation à englober l’ensemble. Aujourd’hui, je le répète, nous n’avons pas d’instance pour discuter. L’AMF (Association des maires de France) est trop consensuelle, il y a des maires de droite, de gauche, ça bloque le débat, on cherche toujours le consensus. La France audacieuse est un socle commun de la droite et du centre droit.

Magcentre : Est-ce qu’on peut imaginer que des maires de très petites communes vous rejoignent aussi, les problématiques ne sont pas les mêmes pour eux que pour vous, ou olivier Carré, Christian Estrosi, etc. ? Si Vanik Berberian (président des Maires ruraux de France) frappe à la porte, vous l’accueillerez ?

Gil Avérous : Tout le monde peut venir, si des élus locaux se reconnaissent dans le mouvement je ne vois pas de raisons de s’y opposer.

Propos recueillis par F.S.

 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Concernant les TAP, il se murmure que la semaine de 4 jours et demi pourrait bien disparaître en septembre 2018 à Orléans, pour un retour aux 4 jours.
    Quid alors de la “consultation des élus locaux et des propositions” ?

  2. Mr CARRE n’est, en fait, qu’un opportuniste, changeant de camp au gré du vent !!! Après avoir invité Macron, alors ministre de l’économie, après avoir appelé à voter Macron, voilà qu’il quitte son “poulain” !! Drôle de conception de la Politique !!

  3. En fait, il s’agit juste d’élus de droite Macron-compatibles qui essaient d’être visibles pour prendre date lors du prochain remaniement ministériel ; et qui espèrent que Macron les autorisera, cette fois, à cumuler leur fonction de ministre avec leur mandat local.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail