Le CERCIL: changement dans la continuité

Le Cercil (Centre d’études et de recherches sur les camps d’internements du Loiret) auquel on doit la création en 2011 du Musée Mémorial des Enfants du Veld’Hiv à Orléans, a décidé lors d’une assemblée générale extraordinaire de se dissoudre pour intégrer la Fondation du Mémorial de la Shoah. Cette décision, votée à l’unanimité, ne résulte pas de difficultés particulières du Centre dont l’activité n’a cessé de se développer depuis sa création en 1991, touchant un public de plus en plus large, mais bien plutôt d’une convergence d’actions avec le Mémorial de la Shoah. Le Cercil comme la fondation du Mémorial de la Shoah développent un travail irremplaçable  sur le plan tant de la recherche historique, de la mémoire des victimes que de l’éducation des jeunes générations.

Nathalie Grenon directrice Hélène Mouchard-Zay Présidente, Jacques Fredj directeur du Mémorial de la Shoah

Certes la particularité du Cercil tient à cette situation géographique des camps d’internements du Loiret d’où partaient les trains pour les camps d’extermination, emportant hommes, femmes et enfants des rafles parisiennes vers la mort. Et c’est justement cet ancrage dans l’histoire locale qui a fait du Cercil un exemple auquel souhaite s’associer la fondation pour le Mémorial de la Shoah dans une volonté d’étendre ses activités dans les régions en développant des synergies avec des structures comme le Cercil. Car, comme le rappelle Hélène Mouchard-Zay, la présidente depuis l’origine du Cercil, l’actualité nous montre l’impérieuse urgence de renforcer sans cesse  l’éducation dans ce domaine.

Alors si le changement n’est que juridique et que le Cercil continuera à s’appeler le Cercil avec son équipe, son budget, ses orientations de travail, ses actions pédagogiques, ses conférences et ses expositions, cette décision de fusion rassure un peu l’ex-présidente redevenue bénévole, qui y voit la garantie de la continuité d’une action menacée tant par certains politiques que par une banalisation de l’antisémitisme, rassurée mais aussi fière de cette reconnaissance du travail du Cercil auquel elle a tant contribué depuis sa création.

GP

Le Cercil-Mémorial des Enfants du Vel d’Hiv 45 rue du Bourdon Blanc 45000 Orléans

http://cercilactu.blogspot.fr/

 

 






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail