Orléans : les « influenceurs » invités pour le voyage à Yangzhou en débat au conseil municipal

Le voyage officiel d’une délégation d’élus et d’influenceurs orléanais, du 16 au 21 avril à Yangzhou en Chine afin d’officialiser un jumelage, fait débat (nous en avons parlé ici et ), et a rebondi en conseil municipal d’Orléans lundi 19 mars.

Corinne Leveleux-Teixeira.

Corine Leveleux-Teixeira (groupe PS) regrette d’avoir « appris par voie de presse que les journalistes n’étaient pas persona gratta en Chine pour accompagner la délégation, que leur présence n’était pas souhaitée, il y a eu plusieurs articles dans ce sens dans la presse. Bref je ne comprends pas bien pourquoi un jumelage, autant une coopération économique ou culturelle ça fait sens, autant le jumelage me semble faire quitus sur le vrai souci qui est celui des droits de l’homme. Je considère qu’Orléans qui est une ville libre dans une République libre n’a pas à cautionner une dictature. C’est la raison pour laquelle notre groupe s’abstiendra ».

Martine Grivot.

Ce à quoi Martine Grivot (adjointe déléguée à la promotion du territoire, aux relations extérieures, au tourisme et au Festival de Loire) a répondu : « Sur les journalistes je crois qu’il y a eu un malentendu. En fait la ville de Yangzhou a souhaité inviter un certain nombre de personnes dans différents domaines : hôtellerie, restauration, commerce, des blogueurs du monde du tourisme. Des journalistes de journaux ou de télévision n’étaient pas invités cette fois-ci mais ils n’ont pas refusé catégoriquement que des journalistes viennent. Ça ne faisait pas partie de la délégation souhaitée pour cette visite de découverte durant trois jours de la ville de Yangzhou. Mais les journalistes feront sans doute partie d’un autre déplacement. Ce déplacement est purement touristique, faire découvrir la ville de Yanghzou à un certain nombre d’acteurs locaux qui sont liés au tourisme ».

Olivier Carré.

Selon Olivier Carré, « Il y a une confusion et quelque part il y a un amalgame, que j’aimerais bien voir lever. L’amalgame serait de dire que c’est parce qu’ils sont journalistes ils ne pouvaient pas être parmi cette délégation d’influenceurs. À ma connaissance, il n’y a pas eu de refus, pour que des journalistes envoyés par leurs rédactions, suivent cette délégation. Ou alors je suis très très mal informé. Les articles de presse étaient précis, et ceux qui ce sont étonnés de quelque chose c’est de voir qu’il n’y en avait pas qui faisaient partie des influenceurs, ce qui est tout à fait différent. Personne, à ma connaissance encore une fois – mais je ne demande qu’à être démenti entre guillemets – ça serait que des journalistes ait été refusés, ce qui absolument faux. La deuxième chose c’est qu’on a une blogueuse qui s’appelle Clodelle, dont je ne sais pas si elle a la carte de presse en tant que journaliste, qui fait beaucoup de reportages et qui anime beaucoup à titre personnel l’information orléanaise, et cette personne fait partie de la délégation, et elle-même, de part son action sur les réseaux sociaux est quelqu’un qui fait partie des influenceurs. Et c’était la volonté de la ville de Yangzhou d’avoir cet échange, répondant à la leur visite ici avec des personnes correspondant à cette caractéristique sur Orléans ».

Propos recueillis par F.S.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. La blogueuse influenceuse, c’est Clodelle et non Claudel.
    Si Miguel Teixeira tenait toujours son blogorleans, il aurait pu discuter de dictature avec son épouse, qui préfère la Louisiane à la Chine.

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail