Législatives : un duel Door-Harlé sans suspens et déserté par les électeurs 

À moins d’un sursaut de la participation, Jean-Pierre Door devrait être confortablement réélu dimanche pour un quatrième mandat.

Dimanche soir Jean-Pierre Door (Les Républicains) devrait vraisemblablement être réélu pour un quatrième mandat de député de la 4ème circonscription du Loiret. À l’heure du renouvellement politique les électeurs du Montargois vont donc à nouveau choisir un homme âgé (76 ans), conseiller municipal puis maire de Montargis depuis… 1983 et député depuis 2002. À défaut de parler de son âge tous ses soutiens venus lui apporter leur aide (Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse) ont vanté sa « solidité », son « expérience ». Son adversaire Mélusine Harlé (La République en Marche) elle non plus n’a pas voulu surfer sur la vague du jeunisme tout en jouant la carte du renouvellement, et indirectement du « dégagisme », un terme d’abord utilisé par La France Insoumise et le Front National.

Sans suspens !

L’élection de Jean-Pierre Door semble acquise… faute d’électeurs. La participation dimanche dernier dans les  69 communes de la circonscription n’a pas dépassé les 30% (contre près de 50% en 2017). Et sauf retournement de situation, elle devrait encore être inférieure ce dimanche. Pour les candidats communiste et France insoumise « Harlé-Door, c’est bonnet blanc et blanc bonnet ». Une grande partie de leurs électeurs devrait donc rester à la maison. D’ailleurs aucun des 10 candidats éliminés à l’issue du premier tour n’a appelé à voter pour l’un des deux finalistes. On voit donc mal ce qui pourrait amener un flux de nouveaux électeurs.

Le FN en renfort ?

Avec près de 4 000 voix d’avance (et 38,20% des voix) sur son adversaire Jean-Pierre Door bénéficie d’un matelas confortable qui ne devrait pas se dégonfler.Et cela d’autant plus qu’avec 8 330 voix dimanche dernier il fait presque aussi bien que l’an passé montrant que son électorat reste stable et fidèle. C’est vrai notamment dans sa ville où il a effacé l’affront de 2017 quand Mélusine Harlé était arrivée en tête. Il y a obtenu plus de 42% des voix dimanche dernier alors que dans le même temps Mélusine Harlé perd l’essentiel de ses voix dans l’agglomération montargoise. Jean-Pierre Door arrivé en tête dans 62 des 69 communes de la circonscription devrait par ailleurs bénéficier d’un bon report des voix Front National (3 026 voix et 13,88%). Le FN est certes en recul avec la perte de 4 000 bulletins sur 2017 mais il reste malgré tout un acteur important du paysage politique local. La venue de Laurent Wauquiez avait aussi pour objectif de  « draguer » cet électorat frontiste qui ne devrait pas se montrer ingrat.

Mélusine Harlé victime expiatoire ?

Malgré une campagne de terrain avec près de 30 réunions publiques, Mélusine Harlé part donc avec un grand handicap : 4 406 voix et 20,20% au premier tour soit une perte de 5 800 voix par rapport à 1997 alors qu’elle n’est arrivée en tête que dans seulement quatre bureaux de vote sur 119. Victime expiatoire, elle paye donc les premiers effets de la politique gouvernementale, en particulier la hausse de la CSG pour les retraités. Mais elle considère pourtant  que « le second tour n’est absolument pas joué » et déclare posséder un « réservoir de voix »  chez les « citoyens progressistes » qui pourraient inverser la tendance. Mais personne n’y croit vraiment. La preuve : le Premier ministre Edouard Philippe qui aurait pu venir lui apporter son soutien en cas de duel serré à préféré renoncer…

J.J. Talpin

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Bravo les LR !!! Avec Door, c’est la jeunesse (76 ans) et le renouvellement (4ème mandat)….Pas de successeur en vue ??. On est mal barré ….pour figurer l’avenir !!!
    Dans ce cas là, d’accord avec le “dégagisme”.

    • Pas terrible comme raisonnement, un jour aussi vous aurez 76 ans !
      Lorsque l’on parle de dégagisme en politique à cause de l’âge respectable de M. Door, il n’y a qu’un pas pour aller plus loin dans l’absurde. Peut être que selon vous, M. le Président devrait “dégager” son épouse ?
      Ce que je dis n’est pas plus idiot que votre analyse, surtout que c’est vous qui me l’avez inspiré !

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail