Suèvres (41) : la petite fille de l’A10 s’appelait Inass…

Elle s’appelait Inass, et était née en 1983. Le 11 août 1987, la découverte dans un fossé de l’autoroute A10 à Suèvres près de Blois, du corps sans vie et affreusement martyrisé d’une fillette d’environ 3 à 5 ans, avait soulevé une vive émotion dans le département, et dans toute la France. Son corps portait des traces de brûlures au fer à repasser, des traces de fractures anciennes, et des cicatrices dues à des morsures humaines. Mais on n’avait jamais retrouvé ses parents, et on n’ignorait même jusqu’à son prénom. Ce jeudi 14 juin, ses parents, confondus par leur ADN, arrêtés en région parisienne et en Picardie mardi 12 juin, sont déférés devant un juge d’instruction au TGI de Blois.

La tombe d’Inass, la petite fille martyrisée retrouvée dans un fossé de l’A10, à Suèvres.

Ses parents se rendaient au Maroc, d’où ils étaient originaires (selon la NR), quand ils l’ont abandonnée le 11 août 1987 au matin enveloppée dans une couverture dans ce fossé autoroutier. Elle sera découverte par deux employés de la société Cofiroute.

Toujours selon la NR, le père était domicilié à Puteaux dans les Hauts-de-Seine, sa mère à Villers-Cotterêts dans l’Aisne où ils ont été interpellés par les gendarmes mardi 12 juin, et placés en garde-à-vue à Orléans. L’affaire avait connu fin 2017 un rebondissement. Selon l’Union.fr l’ADN d’un frère d’Inass, interpellé à l’automne  dernier dans une toute autre affaire, avait été comparé et recoupé grâce au fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG). Cet ADN a permis de remonter jusqu’aux parents via des traces présentes sur les vêtements de la fillette et sur la couverture dans laquelle elle avait été découverte. Au cours de la garde à vue, le père aurait reconnu les faits, la mère continuerait à nier.

Le procureur de la République de Blois Frédéric Chevalier donnera en fin d’après-midi une conférence de presse. Plus d’informations dans les heures à venir sur Magcentre.fr.

F.S.

 

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail