Orléans : le Cercil conforté et pérennisé

Une convention avec le Conseil régional consolide les moyens de la petite structure désormais intégrée au Mémorial de la Shoah.

Éric de Rothschild pdt de la Fondation du Mémorial de la Shoah, François Bonneau et Hélène Mouchard-Zay.

Depuis le 1er janvier dernier le Cercil-Musée des enfants du Vel d’Hiv est juridiquement une coquille vide. La structure créée au début des années 90 notamment par Hélène Mouchard Zay a en effet décidé de rejoindre la Fondation du Mémorial de la Shoah par une opération de fusion-absorption. Mutualisation des moyens, consolidation de la structure dirigée par Nathalie Grenon, renforcement des actions : autant de motifs qui ont conduit le Cercil à devenir une antenne locale du Mémorial de la Shoah. Un rapprochement jugé logique et inévitable : les deux équipes développent les mêmes missions, promeuvent les mêmes valeurs, privilégient les mêmes actions pédagogiques auprès de la jeunesse pour que le mémoire ne s’efface pas. Mais désormais le Cercil (15.000 visiteurs annuels dans son musée de la rue du Bourdon Blanc à Orléans et dans ses conférences) s’adosse à une fondation vieille de 75 ans (elle a été créée en 1943 -à Grenoble) et qui touche près des 80.000 personnes par an. « À deux ont est plus fort » s’est réjouit Éric de Rothschild président de la Fondation, venu à Orléans signer une convention triennale avec François Bonneau président du conseil régional. La région a en effet décidé de pérenniser son soutien – près de 80.000 euros par an – dans les missions du Cercil mais aussi dans le cadre de la coopération décentralisée avec le Land de Saxe-Anhalt en Allemagne.

Le Cercil à Orléans.

L’aventure du Cercil continue donc et cela d’autant plus que le renforcement de régimes autoritaires en Europe et la crise des migrants renvoient dramatiquement à l’avant-guerre, notamment à l’épisode du Saint Louis, ce bateau chargé en 1939 de 9 000 juifs fuyant l’Europe pour une errance vaine sans jamais trouver un pays d’accueil. Une mémoire rappelée par Hélène Mouchard Zay, ancienne président du Cercil créée en 1991 et dont les nouveaux locaux ont été inaugurés en 2011 par Jacques Chirac et Simone Veil récemment panthéonisée.

J.-J.T.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail