En Marche en ordre de marche dans le Loiret !

Jihan Chelly la nouvelle référente LaREM du Loiret s’attelle aux grands chantiers électoraux à venir.

Jihan Chelly vient d’être nommée référente départementale de La République en Marche.

« Une femme engagée », au service de « plus de parité, de diversité, d’égalité, et solidarité et d’humain » : c’est ainsi que Jihan Chelly, la nouvelle référente de La République en Marche du Loiret s’est présentée vendredi soir aux quelques dizaines de marcheurs présents aux vœux du mouvement. Âgée de 42 ans, fille d’immigrés, cette professeure d’anglais à Briare, où elle « lutte contre le déterminisme social », a pris la suite de François Sarrazin, le premier référent de LaRem qui a quitté le Loiret pour le Sud-Ouest. Nommée face à trois autres candidats, et après avis des 21 comités locaux, Jihan Chelly n’a pourtant rien d’une novice. Elle est en effet depuis 2008 1ère adjointe au maire de Briare en charge de l’urbanisme et de l’environnement et par ailleurs vice-présidente de la communauté de communes Berry-Loire-Puisaye. Candidate LaREM aux élections législatives de 2017, elle n’avait été battue que de 59 voix par le Républicain Claude de Ganay dans la 3ème circonscription du Loiret.

La nouvelle référente s’est donnée une tâche prioritaire : « structurer le mouvement, consolider le maillage territorial des élus locaux » pour mieux imposer LaREM dans le paysage politique départemental. A court terme, cela passe aussi par le soutien au Grand Débat National. LaREM n’organisera pas de débat mais demande à ses militants de « s’engager comme citoyens ».

Hackathon pour Orléans

Pour Caroline Janvier, députée LREM du Loiret (à droite), le Grand débat « est une belle occasion de rencontrer les citoyens ».

Sur la même position, la députée Caroline Janvier estime que le Grand débat « est une belle occasion de rencontrer les citoyens ». « Les gilets jaunes, explique-t-elle, sont l’expression d’une colère qui vient de loin mais pour laquelle on a une part de responsabilité. On est sans doute allés un peu trop vite sans écouter suffisamment la population ». Les militants vont donc aller, dans le cadre du Grand Débat mais aussi plus largement, à la rencontre de la population. Cela passe aussi par la préparation des scrutins européens et municipaux pour lesquels des têtes de liste vont être prochainement désignées. Pour Orléans, le mouvement est enclenché. Ce samedi 2 février, au CRIJ à Orléans, LaREM appelle à un « hackathon », un « forum citoyen ouvert à tous les habitants de la métropole pour construire l’Orléans de demain ». Le slogan de cette campagne est d’ailleurs déjà trouvé : « Orléans c’est vous ! »

 

 

 

J.-J.T

 

Afficher les commentaires