Concert, conférence et exposition, Loire Vistule commémore le centenaire de la Pologne à Orléans

L’association orléanaise Loire-Vistule commémore en cette année 2019 le centenaire de l’indépendance de la Pologne dont l’acte historique a été signé en juin 1919 dans le cadre du « traité de Versailles ». Pour la Pologne, le traité est paraphé par deux personnalités dont Ignacy Paderewski, alors Premier Ministre et ministre des Affaires étrangères du nouveau gouvernement polonais constitué sous la présidence du futur maréchal Józef Piłsudski.

Un hommage à Ignacy Paderewski, musicien diplomate

“Paderewski : Le plus célèbre pianiste du monde vient  jouer aux Concerts-Colonne” 1904

Cette commémoration rendra un hommage particulier à la personnalité d’Ignacy Paderewski qui se partagea entre sa carrière de pianiste virtuose et compositeur de renommée internationale et la diplomatie à laquelle il se consacra sans relâche pour défendre la Pologne, sa patrie bien-aimée.   Sa vie est une véritable épopée se déroulant entre la Pologne, l’Europe et les Etats-Unis où profitant de sa notoriété musicale, il ira jusqu’à plaider la cause incertaine de son pays en janvier 1917 auprès du président américain Woodrow Wilson qui intégrera la revendication polonaise dans les conditions du Traité de Versailles.

Ce personnage atypique, patriote et musicien, modèle de l’artiste engagé, se dépensera sans compter comme médiateur des luttes intestines qui vont diviser la fragile Pologne de l’entre deux guerres avant de repartir pour les Etats Unis en 1939 pour continuer à plaider la cause de son pays de nouveau dépecé.

Il ne devrait y avoir qu’un seul parti : la Pologne, et c’est elle que  je vais servir jusqu’à ma mort”. Ignacy Jan Paderewski, 1918

Interview de Bruno Drewski,  historien

MC Comment Paderewski de pianiste devient premier ministre ?

BD Paderewski était avant tout un pianiste plus connu comme interprète par son style musical que comme compositeur, mais évidemment à l’époque il était comme beaucoup de Polonais et beaucoup d’intellectuels, très patriote car la question de la reconstruction de la Pologne se posait depuis longtemps .Les circonstances l’ont aidé par le succès qu’il a connu aux Etats Unis, Etats Unis qui, au fur et à mesure que durait la première guerre mondiale, ont joué un rôle de plus en plus important dans ce conflit.

Ses amitiés qui s’étaient développées avec son succès assez tardif en Amérique l’ont amené à devenir un médiateur politique et quand il est rentré en Pologne fin 1918, juste après l’armistice, il a joué un rôle politique presque malgré lui quand les Polonais lui ont donné une place qu’il n’avait pas prévu d’occuper. Il s’est retrouvé le candidat idéal à la fois pour ses liens avec l’étranger et par le fait qu’il n’était lié à aucune coterie politique polonaise de droite ou de gauche. Il est assez vite apparu comme le médiateur interne en Pologne dans un Etat où, s’étant reconstitué, se posait la question du régime politique.

Toute sa vie politique le placera au centre, c’était un centriste qui a pu allier le feu et l’eau dans les conflits politiques internes en Pologne de l’entre deux guerres.

MC Pourquoi Józef Piłsudski le nomme au poste de premier ministre en 1918 ?

BD Piłsudski était alors plutôt appuyé par la gauche mais Piłsudski cherchait à élargir sa base et Paderewski apparaissait comme ayant des contacts aussi bien à droite qu’à gauche donc acceptable par tout le monde. Il faut rappeler que la Pologne était encore en guerre avec plusieurs voisins et que la question d’un gouvernement d’unité nationale se posait alors.

MC Comment intervient Paderewski dans la négociation du traité de Versailles ?

BD Il intervient dans la négociation du traité toujours comme médiateur entre différentes tendances car les Polonais n’étaient pas tous d’accord sur les objectifs à atteindre, les frontières de la Pologne etc… Il était ainsi à la fois un médiateur entre les Occidentaux et entre les Polonais sur leurs exigences territoriales. Il n’a pas totalement réussi mais il a assez largement réussi à obtenir des Occidentaux une grande partie des exigences polonaises.

MC Paderewski s’éloigne alors de la vie politique ?

BD Après le coup d’état de 1926, il s’éloigne beaucoup de la vie politique et même du régime dominant la Pologne avec Piłsudski et voyant dans les années trente la crise politique monter en Pologne il va essayer de rassembler à partir de sa propriété en Suisse à Morges, différents leaders politiques polonais plutôt centristes, libéraux, démocrates et pro-français, ce qui débouchera indirectement sur la création du Parti du Travail qui rejoindra la mouvance de la démocratie chrétienne qui se développe alors en Europe. La situation va à nouveau se dégrader avec la guerre, il reprend alors son bâton de pèlerin pour défendre la cause polonaise face à l’envahisseur et à l’occupation avant de mourir épuisé en 1941 à New-York.

Propos recueillis par Gérard Poitou

 

Une conférence, un concert et une exposition en hommage

Samedi 11 mai Auditorium du Musée des Beaux Arts 1 rue Fernand Rabier Orléans

À 16h : Conférence “Le contexte historique du traité de Versailles et la personnalité de Paderewski”, par Bruno Drewski, Maître de conférences à l’INALCO (Institut National des Langues et Civilisation Orientale).

à 17h Concert : « De Chopin à Paderewski » par Lidia Książkiewicz.
Cette artiste, pianiste et organiste de classe internationale, jouera au piano des œuvres de Chopin et de Paderewski.

Entrée Libre

Du 11 au 19/05/2019 
Exposition
« Les chemins de l’indépendance de la Pologne 1914 – 1921 »
dans les salons de l’Hôtel Groslot d’Orléans Maire d’Orléans place de l’Etape
Entrée libre

https://loirevistule.com/

 

Afficher les commentaires