Municipales 2020: Jihan Chelly a les faveurs des Marcheurs comme tête de liste à Orléans

Attention une élection peut en cacher une autre: la campagne-express pour les Européennes du 26 mai bat son plein. Mais qu’on en convienne ou non, chacun pense aux municipales dans un an. Demandez donc à Olivier Carré (DD) s’il n’était pas aux anges du soutien réitéré à longueur de discours et d’interview de Bruno Le Maire à Orléans lundi. Après le Président de la République, qui lui a remis récemment la légion d’honneur, après Edouard Philippe venu présider les fêtes en 2018 comme Macron en 2016, le ministre de l’Economie qui vient tenir meeting à l’invitation de LREM, toutes les planètes seraient alignées pour le maire sortant…y compris Jupiter.

Jihan Chelly avec Bruno Le Maire, lundi à Orléans.

Donc l’affaire serait bouclée, avec de tels supporters parisiens très haut placés Olivier Carré aura le soutien de LREM (La République en Marche) aux municipales. Pas si simple, car les militants de LREM veulent monter une liste mordicus avec un leader estampillé marcheur ou marcheuse. Et l’on apprend que leur tête de liste favorite serait, non pas Nathalie Kerrien, élue dans l’équipe Grouard et reconvertie UDI puis LREM, non pas Emmanuel Constantin ou Béatrice Ondulami, mais bien Jihan Chelly, fraîchement désignée référente pour le Loiret, mais élue de Briare.

Lorsqu’on l’interroge sur cette éventualité de mener la liste orléanaise, Jihan Chely  ne dément pas, tout en précisant aussitôt « mais ce sera le national qui décidera ». Entendez par là, pour soutenir ou non Olivier Carré, maire plus que macro-compatible mais qui se refuse à adhérer à LREM, afin de tenir à l’arrache une majorité municipale de droite déjà passablement éclatée. A Briare, Jihan Chelly est première adjointe d’un maire de droite et c’est une ancienne du PS.

Absente lundi soir au meeting de Bruno Le Maire, Nathalie Kerrien s’affiche elle, ostensiblement avec Jean-Pierre Sueur, le sénateur PS.  Pour l’imposer comme tête de liste à la fois du PS et de LREM ? Pas de conclusion hâtive.  Le maire, Olivier Carré  lui, s’affiche non moins ostensiblement avec sa DGA (directrice général adjointe) d’Orléans Métrople, Joëlle Goepfert, ce n’est pas pour autant qu’il veut en faire une tête de liste aux municipales…

Ch.B

Afficher les commentaires