Marianna Abrahamyan: piano pour un matin d’hiver

Après le lauréat 2016, Takuya Otaki le mois dernier, Orléans Concours International proposait ce dimanche matin à la salle de l’Institut d’Orléans, un récital d’une autre lauréate que nous avions pu entendre au concours 2016, Marianna Abrahamyan, jeune pianiste venue d’Erevan en Arménie.

Marianna Abrahamyan

Marianna Abrahamyan

Marianna Abrahamyan proposait un programme original extrait d’œuvres de quatre compositeurs très différents, programme qui permettait non seulement d’apprécier la virtuosité et l’intensité de ses interprétations, mais aussi une découverte de quatre univers musicaux du plus classique au très contemporain, simplement unis par le piano.

C’est d’abord une œuvre de Bach, la Chaconne en ré mineur transcrite au XIXe siècle par le compositeur italien Ferrucio Busoni, dont l’interprétation au piano mêle une certaine rigueur à une légèreté joyeuse où l’introspection personnelle n’est jamais absente.

La sonate pour piano n°3 du pianiste et compositeur russe Alexandre Scriabine, nous ramène au début du XXe siècle dans une composition très originale, avec une chevauchée céleste où le mysticisme cosmique du compositeur trouve sa mesure, résumé par le programme de la sonate: “Le vol vers l’étoile, symbole du bonheur”.

Puis vint “Una Pregunta” d’Hector Parra, jeune compositeur présent dans la salle, œuvre composée après la visite de l’exposition “le Silence de la Pensée” de l’artiste Jaume Plensa à Céret en 2015. Cette œuvre contemporaine est d’une expressivité très forte, violente parfois, suscitant un climat qui ne s’apaisera qu’à la fin du morceau.
Ajoutons que cette découverte d’une composition d’Hector Parra était aussi l’occasion de rencontrer ce jeune compositeur très innovant à qui Orléans Concours International a confié l’écriture de la pièce d’une quinzaine de minutes que joueront les candidats du prochain concours. Et comme pour “Una Pregunta”, Hector Parra a engagé un travail d’écriture musicale inspirée par sa visite des collections architecturales du FRAC Centre-Val de Loire.

Hector Parra nous montre ses premières esquisses musicales...

Hector Parra nous montre ses premières esquisses musicales réalisées au Frac Centre-Val de Loire

Et pour finir ce récital matinal, Marianna Abrahamyan interpréta toujours avec le même enthousiasme,  la sonate opus 1 d’Henri Dutilleux, composition de jeunesse à la fois intime et raffinée dans un registre plus classique de la musique contemporaine.

Merci donc à Marianna Abrahamyan pour cette belle matinée d’hiver où le piano nous réchauffa le cœur …

GP

Isabella Vasilotta directrice artistique et Marianna Abrahamyan

Isabella Vasilotta directrice artistique et Marianna Abrahamyan

http://www.oci-piano.com/fr/

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail