Blois : le festival bd Boum exclut les éditions Reynald Sécher

Les éditions Reynald Sécher ont reçu un courrier de l’équipe dirigeante du festival de bande-dessinée bd BOUM leur indiquant qu’ils ne souhaitaient plus leur louer de stand l’année prochaine. Une décision diversement appréciée par l’éditeur lui-même, qui crie à la censure.

La Maison de la BD à Blois, siège du festival bd BOUM.

La Maison de la BD à Blois, siège du festival bd BOUM.

C’est un courrier photocopié et distribué lors du conseil municipal de Blois lundi 12 décembre qui a révélé l’affaire. Recto : un courrier de Bruno Génini, directeur du festival bd BOUM, indiquant à l’éditeur Reynald Sécher que « votre ligne éditoriale ne correspond pas à nos valeurs et à notre éthique, aussi nous ne vous enverrons plus de fiche de réservation de stand pour les prochains festivals ».

Verso : un texte de l’éditeur Reynald Sécher lui-même, titré : « Un éditeur censuré à bd BOUM ! ». « La dictature de la pensée unique est quelque chose d’impensable dans notre société moderne. (…) Pour quelles raisons le directeur de bd BOUM a-t-il exclu cet éditeur ? Il ne le dit pas dans son courrier. Reynald Sécher produit-il des œuvres pornocrates ou pédophiles ? Non. Produit-il des œuvres prônant le djihad ou l’évasion fiscale ? Non. Alors pourquoi ? »

Les éditions de l’historien universitaire Reynald Sécher, basées à Acigné près de Rennes – étaient présentes pour la seconde année consécutive au festival bd BOUM. Elles éditent des bandes dessinées historiques, sur la seconde Guerre Mondiale ou les Guerres de Vendée notamment.

“Osez l’histoire !”

Reynald Sécher

Reynald Sécher

Joint par téléphone, l’éditeur ne comprend pas la censure dont il se dit victime : « Je ne sais pas, je ne comprends pas, je suis ahuri. Ma valeur, c’est l’histoire, et l’histoire factuelle. Je fais de la BD historique, je ne vois pas le problème que ça pose. Je n’ai pas eu d’autre explication, jamais de contact avec la direction, je suis estomaqué. C’est le fait du prince ! Les valeurs et l’éthique de bd BOUM, ça veut dire quoi ? Ça me paraît grave ».

Contacté également par téléphone mercredi 14 décembre, le directeur du festival bd BOUM Bruno Génini n’a souhaité faire « aucun commentaire là-dessus », précisant tout de même avoir reçu le matin même « une lettre anonyme. Je ne souhaite faire aucune surenchère là-dessus, aucun commentaire ». On ne saura donc pas pourquoi la maison d’édition a pu tenir un stand au festival deux années de suite avant d’en être exclue. 

Sur le site Internet Boulevard Voltaire, fondé en 2012 par Robert Ménard et Dominique Jamet et proche – voire très proche – des milieux d’extrême droite, Reynald Sécher dans une vidéo s’en prend aux organisateurs du festival et « à la gauche et au gouvernement qui, à l’histoire de la chronologie, des cartes, des grands hommes et des évènements qui structurent notre histoire nationale, lui préfèrent l’histoire thématique ». « Face à nos gouvernants qui réduisent un peu plus chaque jour nos liberté, levons-nous, battons-nous, entrons en résistance, osez l’histoire, offrez-la », ajoute Reynald Sécher.

Miguel de Peyrecave, et les conseillers municipaux d’opposition (FN) de Blois, ont saisi cette occasion pour voter contre le budget 2017, refusant l’attribution d’une subvention à l’association bd BOUM.

F.Sabourin.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. L’absence d’explication de la part des organisateurs est en effet étonnante. De quoi nourrir toutes sortes de fantasmes ! Pourtant le nom même de ce chouette festival induit une envie de faire éclater les apparences, les préjugés, les faux semblants, le vernis. On va passer de “BD boum” à “BD pschiit” ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail