Elections legislatives - Les resultats en temps reel

La culture à Orléans, vaste sujet !

Le Lions Club Université d’Oléans organisait mercredi 29 mars une conférence-débat sur le thème : “Orléans : culture et vitalité, Libérer la créativité dans la vie et dans l’économie”. À voir le public qui se pressait dans la salle de conférence de la CCI trop petite, pas de doute la culture est un sujet qui intéresse les Orléanais. Ajoutons que c’est assez nouveau de voir réuni dans une même salle tout l’aréopage de la culture orléanaise pour débattre de la place culture dans la toute nouvelle métropole. Après un exposé liminaire de Jean-François Marguerin, ancien fonctionnaire du ministère de la culture, fin connaisseur du sujet et libre de ses propos, rappelant la nécessité et les limites, notamment budgétaires, d’une politique publique de la culture, il a fallu pas moins de quatre heures de réunion pour écouter plus d’une vingtaine d’intervenants.

Séverine Chavrier directrice du CDN Orléans

Même s’il il y a eu quelques couacs comme l’oubli, vite réparé, d’inviter Frédéric Robbes, le patron de l’Astrolabe, à prendre la parole, ou certains intervenants passionnés un peu trop bavards, la réunion de cet ensemble d’acteurs de la vie culturelle orléanaise manifestait un évident changement de regard de tout un chacun sur l’importance d’une politique publique de la culture, perçue à la fois comme indispensable au rayonnement d’une métropole mais aussi comme fondement de la vie citoyenne, et ce, alors même que cette question est plutôt absente du débat présidentiel. Nul doute que le nouveau discours sur la culture du maire d’Orléans, Olivier Carré, a contribué à ce changement de perspective, notamment en proposant à toutes les institutions orléanaises de co-construire un projet culturel à la hauteur des ambitions d’une capitale régionale.

Région, département et ville d’Orléans

Et si, comme le rappelait en fin de séance le sénateur Jean Pierre Sueur, l’identité et donc la visibilité culturelle d’Orléans reste à imaginer, on ne pouvait que se réjouir en voyant dialoguer publiquement les trois collectivités territoriales finançant la politique culturelle autour de projets communs, signe d’une nouvelle donne dans ce domaine. Il reste à espérer que cet esprit de dialogue gagne l’ensemble de la nouvelle métropole

Gérard Poitou

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. En espérant que cette conférence soit constructive pour l’avenir et ouverte au XXIème siècle créatif, innovant et ancré dans l’époque contemporaine.
    La capitale régionale s’est toujours dédouanée derrière la proximité de Paris au profit de la culture tout publique désuète et folklorique générant ainsi de la culture gentillette. Nous sommes loin de la culture généreuse et ambitieuse développée à Nantes, Lille… par exemple.

  2. Je continue à m’interroger sur l’intitulé du thème de cette conférence : “ORLEANS : CULTURE ET VITALITÉ, LIBÉRER LA CRÉATIVITÉ DANS LA VIE ET DANS L’ÉCONOMIE” ? Il faut vraiment être “initié” pour comprendre ce SALMIGONDIS de mots !!

    La culture est VITALE pour les Hommes mais sa “vitalité” dépend de l’énergie et du dynamisme de ses “acteurs” !
    Il ne me semble pas que c’est ce qui a été débattu et ce qui fait débat ?

    “Libérer la créativité dans la vie et dans l’économie” n’est pas plus compréhensible !
    Si la CULTURE (sous toutes ses formes) repose sur la créativité, ses sources d’inspirations sont le RÉEL et/ou L’IMAGINATION !
    La “vie” (sous quel angle ?) peut être “créative ” mais comment “l’économie” (laquelle ?) serait génératrice d’une CULTURE… qu’il faudrait “libérer” ?!

    Pas clair tout cela…et je simplifierai les discours tenus à cette conférence en affirmant que la CULTURE n’est PAS UN PRODUIT OU UNE MARCHANDISE…et donc que, si le rapport avec la VIE peut “s’entendre”, celui avec l’économie est beaucoup plus DISCUTABLE …et même dangereux !!

  3. Pour moi la Culture, c’est tout ce que l’on ne vous apprend pas ou mal à l’école.
    A la base, il y a d’abord la lecture, source inépuisable de savoir. Il y a l’initiation à ce qui est beau : une belle pièce de théâtre, un beau concert, une belle exposition de peinture ou de sculpture. Il y a des visites de musées où l’on peut prendre conscience de la créativité et des évolutions. Il y a surtout des rencontres, qui vous marquent à vie, faites le compte de ces personnalités que vous avez rencontrées.
    Orléans-Métropole a des atouts culturels indéniables, mais il est dommage d’attendre d’avoir l’âge de fréquenter l’Université du temps-libre, pour s’y mettre. Il n’y a pas que le Jazz dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de sécurité *




Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail