Jeanne d’Arc, victime d’insultes racistes sur Twitter : le procureur ouvre une enquête

 
Nicolas Bessone, le procureur de la République d’Orléans a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire, confiée à la sûreté départementale pour “incitation et provocation publique à la haine raciale” à la suite des injures proférées sur les réseaux sociaux à l’encontre de Mathilde Edey Gamassou, la jeune fille choisie pour incarner Jeanne d’Arc en mai 2018. “Il s’agit de propos scandaleux qui tombent sous le coup de la loi”a expliqué le procureur.
 
Ces injures sont passibles de cinq ans de prison et l’enquête confiée à la Sûreté consistera d’abord à déterminer qui est derrière ces tweets courageusement anonymes, comme la plupart de ceux expédiés par la “fachosphère”.
“En la matière le parquet sera vigilant”, indique Nicolas Bessone qui veut donc faire un exemple car de multiples autres messages scandaleux ont été postés sur les réseaux sociaux à propos de la Jeanne 2018, une jeune femme métisse dont un des parents est d’origine béninoise. Le réseau Twitter sera sollicité pour connaître les comptes originaires de ces messages hors la loi.
 

Quel responsabilité des réseaux sociaux ?

Nicolas Bessone procureur de la République.


La  question est de savoir aussi quelle sera l’attitude de la justice vis à vis de l’hébergeur de ces messages, Twitter mais aussi Facebook, ces réseaux qui ont laissé passer sans vergogne ces propos délictueux, sans les “modérer” comme ils en laissent passer des milliers par jour en bénéficiant de la plus parfaite impunité. Ces réseaux qui sont, de facto des médias, ne tombent pas en effet sous le régime de la loi sur la presse, avec des “directeurs de publication” installés en Californie, et c’est bien là  tout le problème.
Une autre enquête a été ouverte ce derniers temps à l’encontre de message injurieux contre la veuve du préfet Claude Érignac. Mais pour ces deux affaires qui concernent des personnes au cœur de l’actualité, combien de milliers d’injures racistes ou pas, de propos diffamatoires sur les réseaux sociaux et qui restent impunis ?
Ch.B
 

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Merci Monsieur le Procureur d’œuvrer pour les orléanais. J’ignore si cela fait partie de vos compétences, c’est le moment d’interdire à l’extrême droite (FN entre autres) le dépôt de gerbes de fleurs aux pieds des statues de Jeanne d’Arc !
    Il faut une législation là-dessus, Jeanne était pieuse et son parcours a inspiré Mathilde.
    Il y a incompatibilité à être catholique et raciste, Jeanne d’Arc ne doit pas être un symbole pour les racistes, ce n’est que mon humble avis !

  2. Tout le monde sait que je ne suis pas un “fan” des Fêtes Johanniques, même si Jeanne d’Arc appartient à l’histoire et au patrimoine de notre Ville. Mais ce déferlement de haine , de racisme, émanant des milieux d’extrême droite, me scandalise et m’écoeure. La nomination de Mathilde pour incarner Jeanne en cette année 2018, représente une évolution très positive que je tiens à souligner. J’apporte mon soutien à Mathilde et à l’Association Orléans Jeanne d’Arc

    Michel RICOUD

  3. Cette jeune fille est certainement pleine de qualités mais Jeanne d’Arc est une figure historique et il convient de respecter l’histoire. La représenter par une métisse ne mérite pas d’insultes mais ça sent de la part de certains “décideurs” l’idéologie bien-pensante à plein nez et frise la provocation.
    Imaginez la réaction du CRAN et de nombreux noirs si on faisait jouer le rôle de M. Luther King ou de N. Mandela par L. Di Caprio ou Jean Dujardin. et rappelez vous des réactions quand Griezmann, gran fan, des Harlem Globe Trotters, s’esr déguisé en basketteur noir.

  4. Du grand n’importe quoi !
    On s’en fout de la couleur de peau d’un avatar et, comme disait ma grand-mère, la beauté ne se mange pas en salade ! — Etant donné qu’il n’existe aucun portrait authentique de la Vraie Jeanne, on ne saurait faire une quelconque comparaison de ce genre, sauf à penser que l’originale devait probablement paraître un tantinet “hommasse”…
    Pour autant, si l’insulte raciste est évidemment condamnable en tant que telle, il est plus que surprenant en effet que l’on ait choisi une jeune fille d’origine étrangère pour incarner notre héroïne nationale. Plus qu’une erreur de casting, c’est une maladresse politique, voire une mise en scène paradoxale et provocatrice…
    Quant à trouver incohérent le fait d’être chrétien et raciste, c’est oublier un peu vite l’Histoire !… N’oublions pas qu’au XVIe siècle c’est l’Eglise elle-même qui avait décrété que les “Nègres” n’avaient pas d’âme… ce qui autorisait qu’on les utilisât comme esclaves…

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail