Affaire Jeanne d’Arc : victime à son tour d’insultes racistes, B. Odunlami porte plainte auprès du procureur

 

Le déferlement de haine raciste engendré par la désignation de Mathilde Edey Gamassou pour incarner Jeanne d’Arc  a fait une autre victime, Béatrice Odunlami. Elle aussi d’origine béninoise, l’adjointe au maire d’Orléans a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République, d’une part pour provocation à la haine raciale, d’autre part pour diffamation. Plusieurs sites de la « fachosphère », au nom de la théorie du complot ont en effet accusé Béatrice Odunlami, d’être à l’origine de la désignation de Mathilde,  dont l’un des parents est d’origine béninoise, pour figurer Jeanne d’Arc en mai 2018. 

La photo de Magcentre détournée frauduleusement par le site raciste.

L’un de ces sites (dont volontairement nous ne donnerons pas le nom) a commis un article titré, « l’affaire de la Jeanne d’Arc métisse était le fruit d’une conspiration menée par une négresse inféodée aux juifs ». Sous ce titre une photographie montre Béatrice Odunlami en compagnie du metteur en scène Elie Chouraqui. Cette photographie a été « extraite » sans autorisation, d’un article paru dans Magcentre en mars 2017 (*).

Insultée aussi sur YouTube

Ce site incriminé, d’inspiration nazie dépourvu de toute mention légale et édité probablement de l’étranger, est truffé de textes haineux ou l’antisémitisme le dispute au racisme mis à toutes les sauces de l’actualité. Sous la photo volée le site écrit : « Béatrice Odunlami et son excellent ami, l’ultranationaliste juif Chouraki La cabale est désormais totalement éventée. L’affaire de la « Jeanne d’Arc béninoise » était en fait le fruit d’un activisme sournois de la part d’une négresse membre du conseil municipal. Elle est par ailleurs connue pour courtiser outrageusement les juifs. C’est la métisse de nègre … ». Du lourd !

Sur son YouTbe d’artiste, Béatrice Odunlami a aussi été victime d’un commentaire la traitant de « métèque anti-France ». Elle estime sur ces attaques en général que « ces incitations à la haine sont faites pour décourager des actions d’ouverture et obliger des gens qui arrivent à discuter ensemble (droite, gauche, confessions, militaires civils) à s’affronter sur un clivage créé par ces gens qi veulent manipuler par le biais de ces actes ».

L’extrême droite bretonne même combat

A nouveau à propos de Jeanne d’Arc et d’une émission TV, Benoit Rayski, historien et chroniqueur à Atlantico affublé d’une étoile jaune rajouté sur une capture d’écran TV, est insulté sur ce même site en ces termes : « On comprend en réalité que c’est le youpin Rayski et sa tribu infernale qui ont une « boule de haine  à la place du cerveau, une haine inextinguible pour la civilisation chrétienne et blanche, celle qu’ils veulent détruire pour y régner en maîtres en infectant tout de leur judaïsme de souk. ». Et tout est à l’avenant sur ce site qui, selon certaines sources, serait hébergé aux Etats-Unis.

D’autres sites du même acabit dont l’un est ouvertement d’obédience de l’extrême droite bretonne, expliquent que Béatrice Odunlami est l’adjointe au maire « en charge de la supervision des célébrations annuelles en l’honneur de jeanne d’Arc ». Et qu’elle aurait donc, selon ces thèses complotistes, magouillé pour  faire désigner Mathilde. « Cette ancienne chanteuse de rap avait, dès avril 2017, expliqué vouloir faire de la pucelle d’Orléans le moyen de promouvoir le multiculturalisme ». Des insinuations diffamatoires reprises à foison sur les réseaux « sociaux » par la fachosphère. 

Ce site en question avait d’ailleurs  été déréférencé, il y a un an de Google, sur injonction de Gilles Clavrel, délégué interministériel contre le racisme et l’antisémitisme et ce, pour d’autres écrits.

“Force est à la loi”

Sur les faits eux-mêmes : Béatrice Odnlami ne fait pas partie du comité Orléans Jeanne d’Arc présidée par Bénédicte Baranger qui choisit la jeune fille chaque année. « J’ai affirmé mon soutien à Mathilde odieusement attaquée.  Je ne veux pas donner d’audience à ces sites mais il est des horreurs qu’on ne peut pas laisser passer… Je suis une élue de la République française et je me sois de faire confiance à nos institutions. Force est à la loi. Et il faut que des jeunes, des femmes, des gens isolés pensent qu’ils peuvent aussi le faire. S’ils sont victimes d’infractions punissables par la loi », explique Béatrice Odunlami qui a donc déposé plainte vendredi auprès du  procureur de la République d’Orléans Nicolas Bessone, en son nom propre, et en tant qu’adjointe au maire d’Orléans.

Faut-il préciser que de tels propos racistes s’ils étaient tenus “initialement” en France dans un organe de presse, journal papier ou site d’information comme le notre, entraîneraient ses responsables directement devant un tribunal correctionnel. Pourquoi les sites qui véhiculent de tels propos hors la loi bénéficient-ils d’une telle l’impunité ? La question de la liberté totale sur internet mérite, à minima d’être posée.

 

Ch.B

  • Le détournement de la photo publiée dans Magcentre, montrant Béatrice Odunlami et Elie Chouraqui, illustrait un billet d’humeur signé GP (Gérard Poitou) dont le propos et le thème n’avaient bien évidemment aucun rapport, ni de près ni de loin, avec les assertions racistes et antisémites reprises par le site incriminé. De ce fait, pour atteinte à la propriété intellectuelle et pour le préjudice moral lié à l’usage à des fins racistes de ce document, Magcentre et Gérard Poitou  ont déposé plainte auprès du procureur de la République d’Orléans.

 

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Cette affaire va laisser autant de traces à l’encontre de la ville d’Orléans que celle des fameuses rumeurs de1969 sur des pseudo-disparitions de jeunes femmes dans les magasins d’habillement de commerçants juifs.

    Malheureusement, les publications orléanaises sont à l’origine de ces actes racistes et diffamatoires, en ayant employé le terme “métisse” pour qualifier la jeune fille chargée de représenter Jeanne en 2018. Des réactions hostiles et inadmissibles étaient pourtant prévisibles.

    • Pourquoi malheureusement? Y aurait-il des mots qu’il faudrait s’interdire de prononcer?
      Faire “sortir le loup du bois” peut permettre d’éveiller tout un chacun sur sa présence et de finir par avoir sa peau!

  2. C’est vrai que métisse, ça fait pas très pur!!!!!!!!
    C’est un gros mot?
    Politiquement incorrect?

    • Après le qualificatif ” noir ” remplacé par ” black “, métisse devient un gros mot, comme mulâtre qui était péjoratif.
      Alexandre Dumas était ” métisse “, c’est pourtant à lui que l’on doit l’un des plus grands chef d’œuvre de la littérature française, mais c’était un autre temps avec d’autres personnes.

  3. Est ce vraiment nécessaire de porter plainte pour des attaques aussi basses ? N’est ce pas faire de jeu de leurs auteurs qui sont ravi de créer un fossé entre les communautés. Et je ne comprends pas le commentaire de Laudes à propos de “métisse” qui est un terme tout à fait correct. Réécoutez Julien Clerc et sa chanson Mélissa !

    • Bernard Th a presque répondu à ma place.

      Je peux vous citer toutes les expressions qui sont utilisées pour “nommer” les différents degrés de métissage, notamment aux Antilles.

      Toutes sont en fait des mots racistes, certains inventés par les colons blancs et d’autres par des descendants d’esclaves noirs. Chacun d’eux vise à la ségrégation et au mépris (réciproque) et cela touche d’abord des enfants et des jeunes qui n’ont pas demandé à naître.

      • Les noirs comme les métisses connaissent leur couleur de peau et l’accepte, il en font même un avantage dans certains domaine. Léopold Sedar Sengor fut un homme d’Etat Français qui a revendiqué sa négritude, à force de tout vouloir remettre en question, la question disparaît avec l’individu.

      • Oldpuzzle, toujours à la page pour dire n’importe quoi, ne pas oublier Carlos, Bourvil, la Compagnie Créole, etc.
        Laudes à raison !

  4. Le site en question, peut-être hébergé aux USA, a sans doute quelques accointances avec la mouvance nazie lyonnaise, dont le Ministre de l’Intérieur a forcément entendu parler. Ces nazis tiennent d’ailleurs ouvertement un bar dans la “capitale des Gaules”, mais la police et la justice ne semblent pas s’en préoccuper.
    Ceci dit, il est exact que le mot “métisse” devrait être banni du vocabulaire, comme le mot “race”. Si mes souvenirs sont bons, F. Hollande avait pensé à retirer ce dernier de la Constitution, mais la Droite s’en était offusqué.
    De même, les “origines” d’un être humain, qu’elles soient géographiques ou religieuses, sont à bannir. Nous sommes tous des homo-sapiens !

    • “Tous des homo sapiens” ?
      Pas évident quand on lit certains commentaires !

  5. En quoi le mot métisse,est-il impropre à utiliser, il signifie mélange, mêler,pourquoi faudrait-il le bannir d’une conversation ,d’un texte….

  6. je ne suis pas tout à fait d’accord avec M. Laudes qui craint que cette affaire fasse autant de mal à Orléans que la “Rumeur d’Orléans”.Je ne le pense pas car en 1969, les moyens de communication n’étaient pas du tout les mêmes que ceux d’aujourd’hui,il n’y avait pas de réseaux sociaux à telle preuve que la presse locale n’en parle plus à part Mag Centre ce qui est tout à son honneur,Et maintenant un événement chasse l’autre…..

  7. Quand s’arrêteront-ils ces fachos ? Je tiens à témoigner toute ma solidarité à Béatrice Odunlami

    Michel RICOUD

  8. Tous métis(sse) ? Bien sûr, depuis le début du monde humain. Ce n’est pas nouveau, nous sommes tous des africains, même moi qui suit blanc avec des tâches de rousseur sur les bras et les épaules. Ces cons de nazi le sont aussi ! Ce n’est pas la couleur qui fait l’homme (ou la femme), c’est l’éducation, la culture, la mentalité qui en résulte, son intelligence, l’amour, le positif en fait…

  9. C’est bien connu se sont les publications orléanaises qui sont la cause de ce déferlement raciste elles auraient du cacher que Orléans s’était choisi une Jeanne et des élus conformes à la réalité de la France contemporaine .

  10. Sans entrer dans un débat d’historiens, si on veut considérer que Jeanne d’Arc, en son temps, a été un symbole de renaissance dans un pays qui était en perdition , le choix de cette jeune femme en 2018 s’inscrit dans la même logique. La France d’aujourd’hui, comme d’ailleurs la plupart des pays du monde, est multiculturelle, multiraciale, donc que la jeune Mathilde représente cette évolution, c’est très bien.. et cela fera plaisir à la jeunesse. Outre leur côté écoeurant, les xénophobes et autres fachos sont vraiment à la traîne de l’histoire de notre pays. Amen.

    • Non, la plupart des pays ne sont ni multiculturels ni multiraciaux. Ils ne l’étaient d’ailleurs pas en Europe de l’Ouest jusqu’à un passé très récent et le deviennent du fait de notre invasion migratoire depuis 40 ou 50 ans.
      .
      D’ailleurs d’’où vient cette idée que le multi-culturalisme représente une chose positive comme le présente souvent le milieu politico-médiatique . Alors que , bien au contraire ,la grande majorité des sociétés multi-culturelles sont le lieu de conflits insolubles plus fréquents, et plus violents qu’ailleurs.
      Il n’existe quasiment pas d’exemple connu de sociétés multi-culturelles paisibles au contraire des nations homogènes.

      • Faux Michel. Allez donc voir à Vancouver ou à la Réunion ou dans plein d’autres endroits : le “melting-pot” fonctionne sans problèmes, ni de racisme, ni de religion, c’est une caractéristique des temps qui viennent : la terre n’est qu’un seul pays.

        • Pas du tout,, Kosovo, Soudan, Liban, Rwanda, Libéria, Cachemire,Pakistan-Inde…. : on peut multiplier les exemples : les sociétés multiculturelles, multiethniques sont des infrastructures violentes. Finalement elles implosent toujours. Ces Etats ne fonctionnent jamais très longtemps dans la paix.
          les guerres civiles ou ethniques à l’intérieur de mêmes frontières, ce n’est pas ce qui manque dans le monde, c’est même, de loin, la majorité des conflits C’est même la norme dans un certain nombre de pays, Et plus le pays est hétérogène, plus le risque est grand
          Ce qui conduit à l’absence de guerre en Europe, c’est le degré de développement des pays, le changement des mœurs suite à la hausse des niveaux de vie et à la généralisation de l’éducation, le déclin du taux de natalité et l’homogénéité des nations.
          la majorité des peuples aspirent à vivre chez eux entre eux, sur la terre qu’ils ont hérité de leurs ancêtres.Partout dans le monde, les différents peuples aspirent a être sur un territoire défini où il se sentent une histoire commune , des valeurs communes et un destin commun , Chaque nation a ses traditions, son Histoire , c’est ce qui fait la richesse du monde..

  11. Pour info: le site qui a proféré des injures inadmissibles en France est américain et donc intouchable car comme il est dit sur le site: “Propriété de Richard McMillan, citoyen américain, Démocratie Participative est un site US d’expression française placé sous la protection du Premier Amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique.” La plainte n’a donc aucune chance d’aboutir….America is great…et raciste aussi!

Comments are closed.






Recevez chaque jour les nouveaux articles par e-mail

Votre e-mail ne sera communiqué à aucun tiers et servira uniquement à vous envoyer les titres chaque jour par e-mail