Lise Han, l’ancienne maîtresse de Jean Germain, arrêtée près de Nice et écrouée

Condamnée en son absence par la cour d’appel d’Orléans (Loiret) le 21 février à quatre ans de prison dont un avec sursis, Lise Han, l’ancienne maîtresse de Jean Germain, l‘ancien maire de Tours et sénateur, a été interpellée mercredi matin à Vence (Alpes-Maritime).

Lise Han à son arrivée à la Cour d’Appel d’Orléans en février.

Elle a été écrouée, après avoir été présentée au procureur de la République de Grasse. Après sa condamnation en appel, Lise Han au coeur de l’affaire des “mariages chinois”, s’était pourvu en cassation par l’intermédiaire de son avocat, maître Dalibard. Ce recours n’étant pas suspensif la Taïwanaise qui a été condamnée pour voir détourné près de 750 000€ de 2008 à 2011, au profit de sa société dont une partie en subvention de la ville de Tours où elle était employée et une autre partie de la part des couples qui achetaient ces mariages romantiques. L’ancien maire de Tours et vice-président de la région Centre s’était suicidé le matin du procès en correctionnel à Tours.

Lise Han faisait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis l’arrêt de la cour d’appel d’Orléans en février. Elle a été écrouée à la maison d’arrêt de Nice.

Commentaires

Toutes les réactions sous forme de commentaires sont soumises à validation de la rédaction de Magcentre avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à l'adresse redaction@magcentre.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

  1. Difficile d’échapper à la police et à la justice (qui ne fonctionnent pas si mal en France, quoi qu’en pensent ou en disent certains !)

  2. Juste, mais triste épilogue d’une affaire où un élu s’est gravement égaré et n’a pas voulu affronter ses juges.

Les commentaires pour cet article sont clos.